A peine rouvert, le commerce redoute déjà une crise sévère

Pour divers experts, le commerce belge va perdre des parts de marché face au commerce en ligne, singulièrement le secteur du prêt-à-porter.
Pour divers experts, le commerce belge va perdre des parts de marché face au commerce en ligne, singulièrement le secteur du prêt-à-porter. - Pierre-Yves Thienpont.

Ils étaient très impatients de rouvrir, le 11 mai, sans cacher toutefois une pointe d’angoisse à l’idée de devoir canaliser la foule à l’extérieur et de faire régner en suant les mesures anti-Covid à l’intérieur. Deux semaines plus tard, les commerçants du non-alimentaire, petits comme grands peuvent tirer un premier bilan de leur relance et même imaginer à quoi ressemblera leur avenir. Comme le résume l’un d’entre eux, Marc Adam, cogérant d’un magasin de chaussures en outlet à Ixelles, « la reprise du retail est nuageuse, malgré le soleil ».

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct