«Pour améliorer la qualité de vie dans les homes, une des clés, c’est la formation du personnel soignant»

Les enjeux relationnels – la psychologie des personnes âgées et la communication – sont déterminants pour le bien-être des aînés.
Les enjeux relationnels – la psychologie des personnes âgées et la communication – sont déterminants pour le bien-être des aînés. - Photo News.

On entre de plus en plus tard en maison de repos. Parfois pour rompre l’isolement en renouant des liens sociaux, souvent en raison d’une perte d’autonomie qui rend un accompagnement nécessaire dans certaines tâches quotidiennes. Le paradoxe de ce soutien, a fortiori dans un environnement très médicalisé, c’est qu’il a tendance à accélérer la perte d’autonomie de la personne, aliénée (voir ci-contre). D’où le développement d’approches recentrées sur le maintien des capacités des résidents, acteurs de leur lieu de vie (et non plus patients d’un simili-hôpital).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct