La débrouille des petits indépendants

Du côté des commerçants indépendants, l’époque n’est pas plus à la fête que dans le commerce organisé. Selon un sondage mené par l’UCM, seuls 17 % des répondants assurent n’avoir aucun problème de trésorerie pour l’heure. Mais 28 % des petits commerçants interrogés disent avoir besoin rapidement d’argent frais : entre 5.000 et 10.000 euros pour s’acquitter de leurs charges. Et 10 % rencontrent des soucis pour payer leur loyer, malgré les aides d’Etat, dont les primes exceptionnelles versées par les trois Régions. Du coup, 63 % des sondés vont se serrer la ceinture en se payant moins, 57 % comptent rogner sur leurs investissements, 50 % raboteront leur budget publicitaire et 50 % engrangeront moins de stocks. « C’est pour cela que nous demandons une prolongation du droit-passerelle, un système de report partiel du payement des loyers, ainsi qu’une meilleure publicité des outils d’aide régionaux », déclare Clarisse Ramakers, directrice du centre d’étude de l’UCM.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct