L’Allemagne, nation exportatrice, a besoin de partenaires commerciaux européens

Le 18 mai, Merkel et Macron annoncent leur projet de plan de relance pour l’Europe. © Kay Nietfeld/dpa-Pool/dpa
Le 18 mai, Merkel et Macron annoncent leur projet de plan de relance pour l’Europe. © Kay Nietfeld/dpa-Pool/dpa

Il règne non seulement un optimisme, mais également un pessimisme inconsidéré au sein de l’UE. Refuser de percevoir ou d’admettre les opportunités existantes peut être aussi critique que de tenter d’occulter les menaces existantes. Dans le contexte européen, nous vivons depuis plusieurs années dans une situation de défaitisme superficiel. Jusqu’à présent, cette situation nous a notamment fait oublier les forces de l’Union européenne, dont nous ne voyons plus que les faiblesses.

C’est presque comme une relation amoureuse : dans l’ivresse des premiers temps, notre partenaire nous apparaît comme entouré d’un flou artistique. On le porte au ciel. Mais la vie de tous les jours nous fait progressivement prendre conscience de ses imperfections. Les échappatoires et possibilités qu’offrait encore la vie de couple s’évanouissent – jusqu’à ce que la relation arrive à son terme.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct