Grèce-Europe: se dédire avec courage et intelligence

Angela Merkel, François Hollande et Alexis Tsipras © AFP
Angela Merkel, François Hollande et Alexis Tsipras © AFP

En quelques jours, il s’est passé en Europe des choses que l’on disait impossibles. Le Parlement grec, soutenu par une majorité de sa population, a voté à une écrasante majorité un plan de réformes plus sévère que celui rejeté dix jours plus tôt par son gouvernement et 62 % des électeurs. En face, plusieurs pays de la zone euro, dont les parlements ou les gouvernements avaient juré qu’ils ne voteraient plus un seul euro de prêt en faveur de la Grèce, ont sagement mangé leur parole.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct