Covid-19: l’Etat est-il condamné à être condamné?

Le «
lockdown
» (dont la fermeture des cafés et restaurants) ne fait pas que des heureux.
Le « lockdown » (dont la fermeture des cafés et restaurants) ne fait pas que des heureux. - Photo News

On a appris ce week-end qu’une trentaine de citoyens avaient décidé d’attaquer l’État belge et le ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem (CD&V) en justice, estimant que les mesures prises pour empêcher la propagation du Covid-19 sont contraires à la Convention européenne des droits de l’homme. Les plaignants exigent que les contraintes soient levées sans délais et réclament un euro symbolique.

Si le gouvernement n’avait pas imposé le confinement – misant, par exemple, sur l’émergence d’une immunité collective – on peut faire l’hypothèse qu’il se serait trouvé d’autres citoyens pour l’attaquer, après la perte d’un proche, pour défaut de prévoyance, voire non assistance à personne en danger…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct