Déconfinement: faut-il assouplir les règles pour accueillir plus d’enfants à l’école?

Contraintes par leur taille, certaines écoles ne peuvent accueillir ces nouvelles classes en respectant les silos et mesures de distanciation physique imposées en classe.
Contraintes par leur taille, certaines écoles ne peuvent accueillir ces nouvelles classes en respectant les silos et mesures de distanciation physique imposées en classe. - Dominique Duchesnes.

Ce lundi, les élèves de 1èreet 2e primaire, ainsi que ceux de 2e secondaire, ont à leur tour repris le chemin de l’école. En minorité seulement : dans le réseau d’enseignement officiel Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE), « les taux de fréquentation oscillent entre vingt et cinquante pourcents », note son directeur, Julien Nicaise.

Comme prévu, cette « deuxième » rentrée de déconfinement a aussi posé des problèmes logistiques : contraintes par leur taille, certaines écoles ne peuvent accueillir ces nouvelles classes en respectant les silos et mesures de distanciation physique imposées en classe (pour rappel : quatre mètres carrés par élève, le double pour l’enseignant).

Paradoxalement, depuis quelques jours, une partie du monde médical fait désormais entendre sa voix pour appeler à un retour généralisé des élèves sur les bancs de l’école.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct