Entre Mehdi Bayat et Lucien D’Onofrio, la guerre est déclarée

Entre Mehdi Bayat et Lucien D’Onofrio, la guerre est déclarée

Le clap de fin actionné le 15 mai à une majorité de 84 % par les 23 membres de la Pro League encore en état de voter, n’en était-il pas un ? La rafale de quatre plaintes successivement déposées sur le bureau de l’Autorité belge de la Concurrence le laisse penser. Du moins a-t-elle de quoi interpeller. Waasland-Beveren (relégué en D1B) s’était déjà pourvu devant la Cour belge d’arbitrage pour le Sport dont le verdict est attendu au plus tard en début de semaine prochaine. Pour Virton (relégué en D2 amateurs faute de licence), rien de bien neuf non plus puisque l’affaire est en cours devant l’Autorité belge de la Concurrence depuis le début du mois, parallèlement à une requête en annulation devant le Tribunal de première instance de Bruxelles. Mais ce mardi, l’Excelsior a soudain élargi le débat sur le terrain médiatique en s’attaquant aux frères Bayat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct