De Gouvy à Bouillon, l’ouverture des frontières est urgente

Martelange a beaucoup souffert de cette interdiction de passer, dans ce cas précis, le caniveau qui fait frontière
!
Martelange a beaucoup souffert de cette interdiction de passer, dans ce cas précis, le caniveau qui fait frontière ! - FTLB

De Gouvy à Bouillon en passant par Attert, Bastogne ou Florenville, cela fait 25 ans que l’on passait les frontières comme un couteau mal aiguisé traverse le beurre chaud. Mais voilà que la crise du Covid-19 a rebattu les cartes. Terminé d’aller faire son plein à prix préférentiel. Fini d’aller voir sa famille frontalière. Comme le dit l’adage: chacun chez soi et les moutons seront bien gardés. Il n’en reste pas moins que pour l’ensemble des frontaliers, ces limites géographiques étaient devenues presque obsolètes, dépassées par les habitudes de vie. Aujourd’hui, les bourgmestres l’assurent: il faut rouvrir rapidement.

« Des tensions à Gouvy »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct