Des étudiants moins concentrés et «performants»

Au cœur du confinement, en avril dernier, l’Université libre de Bruxelles a voulu sonder le vécu et le ressenti de ses trente mille étudiants (hors doctorants). Un questionnaire a été envoyé à l’ensemble des bacheliers et masters ; vingt pour cent des étudiants ont accepté d’y prendre part.

Les résultats de l’enquête confirment les nombreux témoignages relayés ces dernières semaines : le confinement a eu un impact important sur le bien-être psychologique des étudiants. Les cours à distance – et les conditions matérielles pas toujours optimales dans lesquelles ils se sont déroulés – ont provoqué stress et anxiété, amplifiés chez certains par la perte de revenus financiers.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct