«Le facteur principal? Le confinement!»

Herman Goossens, microbiologiste, professeur à l’hôpital universitaire d’Anvers (UZA)«
Ce virus est beaucoup plus saisonnier qu’on ne le pensait
».
Herman Goossens, microbiologiste, professeur à l’hôpital universitaire d’Anvers (UZA)« Ce virus est beaucoup plus saisonnier qu’on ne le pensait ». - Photo News

C’est une loi en médecine : on ne sait jamais tout. » La phrase de Nathan Clumeck fait écho à la prudence de tous les experts que nous avons interrogés… Unanimes, ils soulignent le rôle du confinement dans la décrue statistique. Au-delà, ils s’interrogent, réfléchissent, se gardent bien de conclure. « Mais, oui, tout est toujours multifactoriel », pointe Leïla Belkhir, infectiologue.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct