Déconfinement de la culture: «Les crises sont soit un désastre, soit une opportunité de faire mieux et différemment»

Hans Waege du BNO (à g.), Paul Dujardin de Bozar (au centre) et Peter de Caluwe de La Monnaie (à d.).
Hans Waege du BNO (à g.), Paul Dujardin de Bozar (au centre) et Peter de Caluwe de La Monnaie (à d.). - Veerle Vercauteren

Défier cette tempête et transformer cet événement de grande envergure en une expérience humaine positive qui nous renforcera pour l’avenir. » Deux mois après l’arrêt brutal des concerts et des spectacles, Bozar, le Belgian National Orchestra et La Monnaie, les trois institutions culturelles fédérales du pays, annoncent un renforcement de leur collaboration. Un travail qui s’inscrit dans la continuité de celui amorcé il y a quatre ans, après la décision de Didier Reynders (MR), à l’époque ministre de tutelle, de mettre en place des synergies entre les trois institutions.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct