Déconfinement en terre inconnue: et si on assumait?

Belga
Belga

C’est dur la vie d’homme et de femme politiques. Il y a quelques semaines encore, ils étaient accusés de ne pas fermer assez vite les écoles, et voilà qu’aujourd’hui, ils sont dézingués parce qu’ils les rouvrent trop vite. Il y a 15 jours, on se moquait de leur règle de « 4 proches à fréquenter », et voilà que dès le 3 juin, on va s’agacer de voir ces limites remplacées par une trop vague « nouvelle façon de gérer ses rapports sociaux ».

Colères légitimes

Au final, tout le monde sera fâché, les infirmiers, les aides-soignants, les profs, les instits, les directeurs d’école, les artistes, les commerçants, les étudiants et on devrait y ajouter les restaurateurs/cafetiers, furieux aujourd’hui de ne pas rouvrir les portes de leurs établissements mais qui fulmineront si, après leur déconfinement, on leur dit de laisser tomber les protections qu’ils ont mis beaucoup de moyens et de semaines à imaginer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct