Après la CGSP, deux autres syndicats enseignants exigent à leur tour le report de la rentrée

Après la CGSP, deux autres syndicats enseignants exigent à leur tour le report de la rentrée
Photo News

Après la CGSP, c’est au tour du SLFP et de la CSC Enseignement d’exiger le report de la reprise des cours. « Il est inopportun de programmer une rentrée à la hâte le 2 juin », estime le Syndicat libre de la fonction publique (SLFP), tandis que la CSC dénonce la « précipitation et la difficulté de pouvoir, en si peu de temps, organiser le retour correct des élèves » sur les bancs de l’école. Les organisations syndicales exigent en outre des précisions de la part de la Fédération Wallonie-Bruxelles en ce qui concerne les règles de sécurité et d’hygiène à respecter.

Le comité de concertation avait décidé mercredi d’autoriser le retour à l’école de toutes les maternelles dès le 2 juin et des primaires le 8 juin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct