Les grandes villes wallonnes passent en mobilité apaisée

A Liège, 35 kilomètres de voiries sont concernées. © Michel Tonneau.
A Liège, 35 kilomètres de voiries sont concernées. © Michel Tonneau.

La suppression d’une bande de circulation rue de la Loi à Bruxelles ainsi que le soap opéra autour du Bois de la Cambre a montré une chose : la mobilité post-Covid ne sera plus la même à l’intérieur des grandes villes.

En Wallonie, l’épidémie du coronavirus a rebattu les cartes et chacun réévalue sa mobilité à l’aune de ce qui a été vécu durant le confinement mais aussi des enjeux de la ville du futur. De plus, la distanciation sociale limitant l’usage des transports en commun pousse les villes à favoriser le vélo et la marche à pied et à prendre de nouvelles mesures en faveur de ces deux modes de locomotion.

Charleroi avance sa mue

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct