A peine annoncé, le déconfinement est moqué à Moscou

A peine annoncé, le déconfinement est moqué à Moscou
EPA

Avec la fin des laisser-passez et le début du dé-confinement, les Moscovites espéraient profiter des beaux jours et d’un vent de liberté. Mais, à partir de lundi, après deux mois de quarantaine pour cause de coronavirus, les nouvelles règles seront draconiennes. « Sur le papier en tout cas, comme d’habitude en Russie… », ironise Elena.

Cette Moscovite parmi d’autres, la trentaine dynamique mais fatiguée après un épuisant confinement en famille à la maison, n’en revient pas à la lecture des nouvelles contraintes encadrant pour au moins deux semaines la liberté retrouvée. « Une fois de plus, nos dirigeants sont très forts pour imaginer des règles dans le moindre détail. Tout en sachant que chacun se débrouillera pour ne pas les appliquer » explique-t-elle. Allusion aux traditionnelles lourdeurs administratives et leur habituel pendant en Russie, la corruption.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct