Disparition de Christo, le réinventeur de paysages

Christo à l’expo de l’ING Art Center en 2017.
Christo à l’expo de l’ING Art Center en 2017. - D.R.

Christo est mort ce dimanche 31 mai à son domicile de New York et c’est une œuvre unique en son genre que l’on revoit soudain défiler sous nos yeux. Au fil d’une longue et riche carrière, Christo et sa compagne Jeanne-Claude avaient marqué les esprits des amateurs d’art mais aussi et surtout du grand public avec des œuvres gigantesques accessibles à tous puisque souvent situées dans l’espace public. On se souvient bien sûr de ses paris les plus fous comme l’emballage du pont Neuf à Paris ou du Reichstag à Berlin. Mais bien d’autres réalisations avaient fasciné les visiteurs : ces milliers d’ombrelles-parapluies poussant dans des vallées de Japon ou de Californie, des atolls turquoise emballés de rose, les milliers de voiles orange claquant au vent dans Central Park à New York ou, plus récemment, les jetées flottantes installées sur le lac d’Iseo, en Italie, où un million de personnes vinrent se promener en deux semaines.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct