S’il a bien lieu, l’US Open n’aura jamais aussi mal porté son nom

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Avec l’arrivée du mois de juin, la pression monte du côté de New York et de l’organisation de l’US Open. D’ici deux à trois semaines, des décisions devront être prises sur la tenue (ou pas) de l’événement, et surtout sur les conditions qui seront requises, s’il a bien lieu, vu le contexte actuel. Et du côté de l’USTA (la fédération américaine de tennis) bien des scénarios sont envisagés, comme l’a expliqué ce dimanche, Stacey Allaster, directrice exécutive de l’USTA. « Toutes les options en matière de mesures à prendre sont étudiées… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct