Justine Henin fête ses 38 ans ce lundi: «Elle ne pouvait naître qu’à Roland-Garros, c’était écrit!»

Elle embrasse la Coupe Suzanne Lenglen, comme elle l’avait promis, 11 ans avant, à sa maman
! @News
Elle embrasse la Coupe Suzanne Lenglen, comme elle l’avait promis, 11 ans avant, à sa maman ! @News

Un feu d’artifice noir, jaune et rouge, le 7 juin, en plein Paris, avec deux reines du tennis et… le Roi Albert II pour saluer le tout premier trophée en Grand Chelem du tennis belge. Il y en aura 11 au total, en simple. À cette époque l’iPhone, Facebook, Twitter ou Instagram n’existent toujours pas et il faut au minimum cinq minutes pour se connecter à Internet… Mais la Belgique va crever l’écran tennistique à partir de ce gigantesque exploit. Pour nous le raconter, comme jamais via les coulisses, nous avons réuni autour les deux hommes qui ont façonné la Justine des années 2000 : Pierre-Yves Hardenne, son mari à l’époque, ainsi que Carlos Rodriguez, son coach pendant plus de quinze ans !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct