Un lit sur dix en maison de repos n’est plus occupé

Le nombre de lits sans résidents impacte fortement les finances des maisons de repos.
Le nombre de lits sans résidents impacte fortement les finances des maisons de repos. - Pierre-Yves Thienpont.

ANALYSE

Lentement mais sûrement la vie reprend son cours dans les maisons de repos. Chaque jour, on y enregistre encore des décès mais chaque jour aussi, ce chiffre diminue ce qui permet de penser que l’épidémie, qui a fait jusqu’à aujourd’hui 2.199 morts dans les institutions de Wallonie et de Bruxelles, est sous contrôle. L’ensemble du secteur sort donc de sa torpeur pour prendre un peu de recul sur la crise, analyser sa gestion et évaluer ses conséquences. Une première réunion virtuelle s’est tenue début de semaine entre la ministre de la Santé Christie Morreale et les différents acteurs du secteur qu’ils soient gestionnaires ou représentants des travailleurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct