Etats-Unis: un déferlement de violence, exutoire aux failles de la société

La mort tragique de George Floyd, dont les manifestants scandent le nom - ici, en sit-in à Raleigh, en Caroline du Nord -, aura servi de catalyseur à une colère grandissante.
La mort tragique de George Floyd, dont les manifestants scandent le nom - ici, en sit-in à Raleigh, en Caroline du Nord -, aura servi de catalyseur à une colère grandissante. - Reuters.

Du jamais vu depuis les émeutes raciales qui suivirent l’assassinat du révérend Martin Luther King en 1968 : 75 villes affectées par l’immense colère populaire née de violences policières, attisée par l’apparent blanc-seing intitial envers l’agent de police coupable d’avoir étouffé un Afro-Américain de 46 ans, George Floyd, lundi 25 mai dans les faubourgs de Minneapolis, dans le Minnesota.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct