«The taming of the cowboy»: l’Amérique à la licorne

«The taming of the cowboy»: l’Amérique à la licorne

Dix ans après sa dernière exposition chez Templon, l’artiste new-yorkais Will Coton présente une série inédite qui a pu voyager jusqu’à nous malgré les difficultés actuelles – même si l’artiste, quant à lui, n’est pas de la partie. Le thème de ces « cowboys apprivoisés » lui est apparu lors d’une résidence dans le Wyoming, où le peintre s’est littéralement retrouvé entouré de ces figures légendaires d’une certaine Amérique – révolue, désormais.

Malmenant la virilité américaine, Will Coton a eu l’idée de faire se rencontrer deux symboles diamétralement opposés : après avoir peint des femmes toute sa vie, il a choisi de faire se rencontrer les deux figures mythiques antagonistes que sont le cowboy Marlboro et la licorne, cheval corné fantasmagorique qui, dans les légendes, ne se présente qu’aux jeunes filles vierges. Il serait dès lors impossible pour un homme d’approcher une licorne, malgré le symbole phallique que l’animal arbore fièrement sur la tête.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct