Sous les tropiques, Cléa Vincent renoue avec une musique intemporelle se jouant des modes

Cléa a le goût pour la fête et la réflexion.
Cléa a le goût pour la fête et la réflexion. - Kamila K. Stanley

Certains se souviendront de Kid Creole ou de Matt Bianco, de ces années 80 qui dansaient sous les tropiques de cuivres jazzy et latinos. Cléa Vincent, la chanteuse parisienne née en 1985, aime aussi se faire plaisir. Après son premier album, Retiens mon désir, paru en 2016, elle avait déjà sorti un EP intitulé Tropi-Cléa et voici, que dans la foulée de Nuits sans sommeil paru l’an dernier, elle remet ça avec T ropi-Cléa 2, un EP de sept titres qui reprend ces mêmes teintes latino-jazzy : «  Je le vois comme un cadeau bonus pour ceux qui me suivent  », nous a raconté Cléa confinée chez elle. « 

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct