Relance: les patrons veulent moins d’impôts et plus de flexibilité

Pieter Timmermans, l’administrateur délégué de la FEB, a dévoilé sa vision du plan de relance idéal, baptisé «
4X4 turbo
».
Pieter Timmermans, l’administrateur délégué de la FEB, a dévoilé sa vision du plan de relance idéal, baptisé « 4X4 turbo ». - Belga.

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) a dévoilé, ce mardi, sa vision du plan de relance idéal. Baptisé « 4X4 turbo », il repose sur quatre axes – économique, social, écologique et numérique – et fait la part belle au soutien de la consommation privée, via une baisse de l’impôt des personnes physiques (IPP), et à la flexibilité du marché du travail.

Les patrons, s’inscrivant dans la ligne du tax shift initié par le précédent gouvernement, prône ainsi un relèvement de la quotité exonérée d’impôt, à 10.000 euros (contre 8.860 euros) et des frais professionnels forfaitaires. Pour la FEB, le système devrait être adapté afin que tous les travailleurs gagnant plus de 15.000 euros par an puissent déduire un maximum de 5.000 euros de frais forfaitaires (le maximum est aujourd’hui de 4.810 euros).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct