Quand François Duval a montré la voie à Thierry Neuville

Belga
Belga

Quand François Duval débarque chez Citroën à l’hiver 2005, personne ne doute qu’il inscrira rapidement son nom en lettres d’or au palmarès du championnat du monde des rallyes. Au volant, le Belge est un extraterrestre, capable d’exploiter une voiture qu’il découvre. Des gestes lents d’une précision diabolique prouvent à quel point ce pilote naturel taquine les limites de la physique avec une facilité déconcertante.

Plusieurs fois, déjà, il a démontré sa pointe de vitesse sur une Ford que beaucoup, surtout dans l’entourage du Namurois, pensent moins performante et, en tout cas, moins fiable.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct