Des hausses de chômage brutales en Flandre et en Wallonie

Marie-Kristine Vanbockestal, Administratrice générale du Forem.
Marie-Kristine Vanbockestal, Administratrice générale du Forem. - D.R.

C’était attendu et les premières tendances chiffrées, portant sur le mois de mai, le confirment : après plusieurs années de baisse ininterrompue, le chômage repart à la hausse sous l’effet brutal de la crise du Covid. En Wallonie, le nombre de demandeurs d’emploi sollicitant une allocation a augmenté de 11 % en mai par rapport au même mois de l’année passée. Ils sont aujourd’hui 139.822. Hausse aussi à Bruxelles, plus modérée (+ 0,9 %), où l’on passe à 58.713 demandeurs d’emploi et d’allocation. Et, comme souvent en période de repli conjoncturel, c’est la Flandre, où l’emploi privé pèse proportionnellement plus, qui subit les conséquences les plus lourdes, avec une hausse de 18 % du nombre de demandeurs d’emploi, qui sont désormais 136.803.

Pour mesurer la portée de ces chiffres, il faut aussi les mettre en relation avec l’évolution de ces dernières années. Dans les trois régions, le chômage était en baisse ininterrompue depuis 2015.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct