Les Borlée veulent courir plus vite, plus loin et plus longtemps

Jonathan, Kevin et Dylan Borlée n’abandonnent pas leur père Jacques, d’autant que c’est lui qui a eu l’idée de contacter l’entraîneur français Guy Ontanon. @ERIC LALMAND/BELGA.
Jonathan, Kevin et Dylan Borlée n’abandonnent pas leur père Jacques, d’autant que c’est lui qui a eu l’idée de contacter l’entraîneur français Guy Ontanon. @ERIC LALMAND/BELGA.

L’ennui naquit de l’uniformité. Forts de ce principe, les frères Kevin, Jonathan et Dylan Borlée sont sortis du bois de manière inattendue ces derniers jours. Après avoir choisi de se recentrer tous les trois, l’espace d’un été, sur 100 et 200 m sous la houlette de l’entraîneur français Guy Ontanon, avec qui ils ont entamé leur collaboration le week-end dernier, les deux aînés ont également décidé de poursuivre leur carrière au moins jusqu’en 2022, année où il y aura des Mondiaux (à Eugene) et un Euro (à Munich) au programme et où ils fêteront leurs 34 ans. En compagnie de leur père, ils se sont expliqués ce mercredi.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct