Déconfinement: les six règles d’or de Sophie Wilmès

1

Les mesures d’hygiène restent indispensables

Il faudra continuer à se balader avec son gel hydroalcoolique, à se laver les mains régulièrement, et à ne plus se faire la bise ou se serrer la pince au boulot. Des recommandations qui « doivent continuer à être suivies scrupuleusement », dixit Sophie Wilmès.

2

Privilégier les activités en extérieur

Il est conseillé de recevoir ses amis en terrasse, quand on a la chance d’en avoir une, ou d’aller pique-niquer au parc en famille. Car le risque de transmission du virus est plus faible à l’air libre que dans des espaces clos. S’il ne vous est pas possible de faire ça dehors, assurez-vous que la pièce d’accueil soit suffisamment ventilée. Bref, ouvrez les fenêtres !

3

Attention aux personnes à risque

« Il est nécessaire de prendre des précautions supplémentaires avec les personnes à risque », en particulier les 65 ans et plus. Une charte destinée aux seniors bénévoles est en préparation afin de leur fournir un peu plus de clarté quant aux activités qu’ils peuvent pratiquer en toute sécurité et celles qu’il est préférable d’éviter, dixit la Première.

4

Une bulle élargie à dix personnes

Il sera possible dès lundi d’avoir des contacts plus rapprochés avec dix personnes différentes par semaine, en plus de votre foyer. Ce sera votre « bulle personnelle élargie ». Ce droit donc est individuel : votre conjoint peut donc choisir dix autres personnes que vous. Les personnes peuvent par ailleurs changer de « bulle élargie » chaque semaine.

5

Pas plus de dix personnes par réunion

Si votre conjoint et votre enfant ont chacun le droit d’avoir leur propre bulle personnelle, il n’est pas possible de réunir tout ce petit monde simultanément sous un même toit. Les réunions de groupe sont en effet restreintes à dix personnes maximum, enfants compris. Cela vaut pour toutes les réunions, qu’elles aient lieu à domicile, au parc ou au resto.

6

Les distances de sécurité restent d’application

La règle de base est inchangée : 1,5 mètre d’écart avec toute personne que vous croisez. Si ce n’est pas possible, portez un masque. Mais la liste d’exceptions s’allonge. Un non-respect de cette distance est toléré au sein de son foyer, pour les enfants de moins de 12 ans entre eux, et pour les dix élus qui font partie de votre « bulle » élargie.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    7,5€/mois
    pendant 6 mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Société