Le Liban craint les sanctions américaines contre le régime syrien

Un Beyrouthin clame sa colère face à la dégradation de la monnaie locale.
Un Beyrouthin clame sa colère face à la dégradation de la monnaie locale. - Mohamed Azakir/RTR.

C’est un effet ricochet. L’économie libanaise, déjà frappée par la crise économique la plus lourde de son histoire, va bientôt subir les effets néfastes d’une loi américaine destinée à frapper le régime syrien, loi qui entre en vigueur en ce mois de juin. Cette loi, dénommée « Caesar Act » (1) vise à sanctionner ceux qui fournissent un soutien aux membres du régime Assad, ainsi que les intermédiaires syriens et internationaux qui ont été responsables ou complices de graves violations des droits de l’homme en Syrie. Or, au Liban, les organisations, partis et personnes qui répondent peu ou prou à cette définition sont légion…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct