Police et racisme: la France aussi doit sortir du déni!

La manifestation de soutien à Adama Traoré devant le tribunal de Paris le 2 juin 2020.
La manifestation de soutien à Adama Traoré devant le tribunal de Paris le 2 juin 2020. - Photo News

Des milliers de personnes bravant l’état d’urgence sanitaire pour se rassembler à Paris, Lyon, Marseille, Lille, Montpellier ou Toulouse. Un simple effet de mimétisme après la mort de George Floyd aux Etats-Unis ? Non. Les manifestations organisées ces derniers jours contre les violences policières disent bien quelque chose de la France. On peut certes expliquer l’affluence par le puissant réseau du comité de soutien à la famille d’Adama Traoré, ce jeune qui avait trouvé la mort en 2016 lors d’un contrôle de gendarmerie (les expertises sur les causes de la mort sont contradictoires). Mais entendre le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner dénoncer seulement les débordements lors de ces manifestations ajoute au malaise. Non, on ne peut pas circuler car il y a bel et bien quelque chose à voir !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct