Europe: comment la crise sanitaire a révélé les fragilités de nos démocraties

En une décennie de pouvoir, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déjà multiplié les atteintes à l’Etat de droit dans le domaine de la justice, de la société civile, de la liberté de la presse.
En une décennie de pouvoir, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déjà multiplié les atteintes à l’Etat de droit dans le domaine de la justice, de la société civile, de la liberté de la presse. - Reuters.

Le 30 mars dernier, au plus fort de la crise sanitaire, Viktor Orban, Premier ministre hongrois obtient le feu vert du Parlement pour légiférer par ordonnances dans le cadre d’un état d’urgence à durée indéterminée. L’annonce provoque un tollé en Hongrie, de l’extrême droite aux associations de défense des droits humains. Il faudra trois longs jours à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen pour sortir du bois : « Je suis inquiète du fait que certaines mesures vont trop loin. Et je suis particulièrement inquiète de la situation en Hongrie  ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct