Merkel veut booster la demande en lâchant 130 milliards d’aides

Angela Merkel et le ministre des Finances Olaf Scholz.
Angela Merkel et le ministre des Finances Olaf Scholz. - EPA.

Le temps des économies et de la rigueur budgétaire est révolu en Allemagne. Jamais depuis la fin de la guerre, l’Etat n’a dépensé autant d’argent pour sortir son économie d’une crise. Le ministre des Finances, Olaf Scholz, ne fait même plus attention aux déficits. Bien au contraire ! La création de dette est désormais un outil essentiel pour faire face à la récession.

Après plusieurs jours de négociations entre les conservateurs et les sociaux-démocrates, le gouvernement a fixé mercredi soir un plan de 57 mesures pour relancer son économie par la demande. Le programme de 130 milliards d’euros qui sera étalé sur deux années.

Au total, Berlin a mobilisé à ce jour plus de 1.230 milliards d’euros pour soutenir son économie sous forme d’aides et de prêts garantis aux entreprises.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct