«J’ai écrit ce texte debout, en dansant»

«
Venus Poetica
» et «
Venus Erotica
», d’Anaïs Nin
? «
Ça fait partie du bagage littéraire. Ce titre lie le livre à d’autres écritures érotiques.
»
« Venus Poetica » et « Venus Erotica », d’Anaïs Nin ? « Ça fait partie du bagage littéraire. Ce titre lie le livre à d’autres écritures érotiques. » - Virginie Van Elmbt.

C’est un court roman, fait de fragments, de petites histoires, qui racontent la vie d’une femme, le « tu » à qui la narratrice ou l’écrivaine s’adresse, depuis la découverte de son corps sur son lit d’enfant à la découverte du corps d’une autre femme. Entre les deux, un itinéraire qui fait l’éloge de la liberté de la femme, de la liberté de son corps.

« C’est le journal intime d’un désir », explique Lisette Lombé. « J’ai en face de moi un personnage, “tu”, qui cherche moins à être aimé qu’à être respecté. Quelque chose est en train de se construire et cette notion de liberté est importante. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct