Convulsions terrestres et romanesques

Pour son premier roman, Shubhangi Swarup se dote d’une voix très originale.
Pour son premier roman, Shubhangi Swarup se dote d’une voix très originale. - Nikhil Hemrajani.

Vous qui entrez ici, abandonnez tout esprit rationnel, il serait inutile. Ouvrez-vous plutôt aux forces telluriques qui cheminent sous les pieds, dont on ne fait grand cas que dans les parties de la planète soumises aux grandes menaces sismiques et qui courent à travers le premier roman de Shubhangi Swarup, Dérive des âmes et des continents. A la seule (mais nécessaire) condition de se laisser aller aux règles forgées par la romancière, c’est un rêve plein de sensations et de sensualité, bien qu’il tourne parfois au cauchemar.

On y entre avec les oreilles, écoutez bien : « Le silence sur une île tropicale est le bruit incessant de l’eau. Les vagues, comme le son de votre propre souffle, ne vous quittent jamais. Depuis maintenant quinze jours, le gargouillis et le tonnerre des nuages noient le bruit du ressac. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct