Paris, une ville de l’Allemagne nazie

Janet Flanner en 1954.
Janet Flanner en 1954. - National Museum of America.

Il y a une certaine audace à titrer Paris est une guerre un recueil d’articles publiés par Janet Flanner entre 1940 et 1945. Car, Paris, elle ne s’y trouvait pas dans ces années-là, sinon tout à la fin, quand elle envoie « par TSF » les trois courts derniers textes. Courts par rapport aux précédents, écrits aux Etats-Unis pour The New Yorker, le magazine mythique alors dirigé par Harold Ross qui l’avait fondé.

Mais, pour décrire la situation à Paris, Janet Flanner avait sur place des réseaux constitués pendant plus de quinze ans passés dans la capitale française. Elle ne s’en contentera pas, raconte, dans sa préface, Michèle Fitoussi qui lui a consacré un livre (1) : « Elle en active d’autres à New York et à Washington, interroge les réfugiés français qui débarquent de Marseille ou de Lisbonne par bateau, et les Américains récemment arrivés. Elle lit les courriers et les journaux intimes qu’on lui confie, écoute la radio, compile la presse. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct