Cécile Jodogne (Défi) sur la prostitution: «Arrêtons l’hypocrisie et donnons un statut»

Cécile Jodogne (Défi) sur la prostitution: «Arrêtons l’hypocrisie et donnons un statut»

entretien

Propriétaires de salons de prostitution, travailleuses et travailleurs du sexe eux-mêmes, associations : depuis le CNS de mercredi, le secteur s’agite, se presse, s’inquiète aussi. En expliquant que la règle était désormais « tout est autorisé sauf ce qui est interdit » et sans citer le travail du sexe, la Première ministre a donc, à demi-mot, validé la reprise de la prostitution dès lundi. Ce qu’on nous a confirmé plusieurs fois mercredi soir. Depuis lors, et depuis l’article du Soir, le cabinet de Cécile Jodogne (Défi) est particulièrement sollicité. La bourgmestre faisant fonction de Schaerbeek dénonce l’« hypocrisie du fédéral » et réclame un protocole clair.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct