Pas de Doudou à Mons, pas encore de Carré à Liège

Frédéric Rinné, dans le Carré
: «
Il faut préserver l’ADN de ce quartier
».
Frédéric Rinné, dans le Carré : « Il faut préserver l’ADN de ce quartier ». - Michel Tonneau.

Ce vendredi, le collège communal de Liège a validé la décision prise par les cafetiers du Carré, le célèbre quartier festif du centre-ville : à l’inverse de tout le secteur horeca de la Cité ardente, les 30 bistrots de l’endroit ne rouvriront pas avant le lundi 22 juin, au moins. Un choix qui témoigne d’une belle coordination entre le secteur et les autorités communales : à Liège, le conseil de la nuit facilite le dialogue et permet de surmonter les difficultés.

Avec son dédale d’étroites ruelles, ses établissements qui mêlent leurs publics jusque dans la rue et son ambiance qui tient plus de la discothèque à ciel ouvert que du bistrot de quartier, le Carré se prête très mal à une reprise en douceur de ses activités, surtout durant les week-ends et à la belle saison.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct