Les manifs anti-racisme aux USA, une aubaine pour Pékin

Difficile de faire la morale aux dirigeants chinois qui entendent utiliser la force pour réprimer Hong Kong lorsqu’on a soi-même twitté
: «
Pas de problème à Washington DC hier soir. Beaucoup d’arrestations. Super boulot. Force écrasante. Domination.
»
Difficile de faire la morale aux dirigeants chinois qui entendent utiliser la force pour réprimer Hong Kong lorsqu’on a soi-même twitté : « Pas de problème à Washington DC hier soir. Beaucoup d’arrestations. Super boulot. Force écrasante. Domination. » - AFP.

Humeur

I can’t breathe ». Ce n’est pas un militant du mouvement « Black lives matter » qui a twitté ces mots mais un porte-parole des Affaires étrangères chinoises, en réponse au message d’une de ses homologues du Département d’État américain dénonçant la violation par Pékin des promesses faites aux citoyens de Hong Kong.

En pleine guerre froide USA-Chine, alors que Donald Trump multiplie les attaques verbales contre Pékin, l’occasion était trop belle : les officiels chinois ont fait leur miel des événements qui ont secoué les USA, les exploitant de toutes les façons possibles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct