Coronavirus: «Le risque est plus faible dans un avion que dans un métro»

Les compagnies aériennes se veulent rassurantes pour réappâter le chaland voyageur. Elles insistent toutes sur les mesures drastiques qui seront désormais d’application.
Les compagnies aériennes se veulent rassurantes pour réappâter le chaland voyageur. Elles insistent toutes sur les mesures drastiques qui seront désormais d’application. - EPA.

Faut-il avoir peur de s’envoyer en l’air ? Alors que partout la distanciation physique est de mise, quelle est la part de risque à se retrouver dans un avion, espace clos par excellence ?

La mesure qui préconisait de laisser le siège du milieu vide pour respecter une distance minimum entre chaque passager n’aura été que de courte durée, faute de rentabilité pour un secteur déjà fortement impacté. Persuadée que cela mènerait le secteur aéronautique à la banqueroute, l’association internationale des transporteurs aériens (Iata) y était opposée. Elle a obtenu gain de cause. Mais d’autres mesures sanitaires seront de mise, aussi bien au sol que dans les nuages. A commencer par le port du masque obligatoire pour tous les passagers et le personnel de bord.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct