Le boxeur britannique Anthony Joshua manifeste pour combattre le «virus» du racisme

Reuters
Reuters

Le boxeur poids lourds britannique Anthony Joshua, champion unifié WBA-IBF-WBO, a déclaré samedi, lors d’une marche de Black Lives Matter au Royaume-Uni, que les manifestants représentaient le « vaccin » contre le « virus » du racisme.

« Le virus auquel je fais référence s’appelle le racisme », a déclaré le boxeur, comparant ses effets aux dégâts causés par l’épidémie de Covid-19. Avant d’ajouter : « Combien de temps allons-nous laisser le racisme se répandre dans nos communautés ? »

Des manifestations mondiales sous la bannière de Black Lives Matter ont eu lieu samedi en réponse à la mort de George Floyd, un homme noir tué par la police lors d’une interpellation fin mai à Minneapolis aux États-Unis.

« Vous êtes le vaccin, je suis le vaccin », a déclaré Joshua, 30 ans, lors d’un rassemblement dans sa ville natale de Watford.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct