Coronavirus – «La vie devant toi», jour 1: les victoires

Et à la fin, c’est le gentil qui gagne.
Et à la fin, c’est le gentil qui gagne. - D.R.

Ce week-end, il s’est passé un truc incroyable.

On a terminé une liste. De ces horribles listes qui durent des mois parce qu’elles contiennent des tâches impossibles comme « décaper l’escalier » ou « avancer dans ce p... d’arbre généalogique. »

Voilà, cette quarantaine a eu du bon finalement. On a eu le temps de boucler des boucles. Ni l’arbre, ni l’escalier mais des plans plus fun comme « revoir tous les James Bond » ou « apprendre à jouer Sunny afternoon au ukulélé. »

Tout le monde est arrivé à un petit quelque chose. Milo (15 ans) a réussi à faire un tour du monde. Pas le vrai, ahah, celui avec le ballon de foot : « Le plus dur, c’est le timing. Au moment où ton pied touche la balle, il faut trouver la bonne vitesse pour tourner autour avec ta jambe et la récupérer avant qu’elle touche le sol. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct