Filip De Wilde: «L’aide d’un psy après l’Euro 2000? Je voulais m’en sortir seul»

Filip De Wilde.
Filip De Wilde. - Pierre-Yves Thienpont

Filip De Wilde (55 ans) profite du vingtième anniversaire de l’Euro 2000 pour revenir, avec une impressionnante lucidité, sur son copieux parcours professionnel. L’ancien gardien de Beveren, d’Anderlecht et du Sporting Lisbonne sait pertinemment que, même si elle ne se limite pas à ce match contre la Turquie qui ruina ses dernières illusions internationales, sa carrière chez les Diables rouges est trop souvent résumée à cet Euro cauchemardesque. Quoi qu’il en soit, cela ne l’empêche plus de dormir dans sa coquette mais modeste demeure de Zele qu’il occupe depuis trente ans. C’est là, au confluent de l’Escaut et de la Dendre, que l’un des plus grands sages du football belge, trop longtemps torturé, nous a reçu pour un entretien fleuve de près de deux heures. À mille lieues du côté bling-bling et des faux-semblants du foot business.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct