Pierre-Luc Plasman: «Aucun historien sérieux ne remettrait en cause les violences coloniales de masse»

Pierre-Luc Plasman: «Aucun historien sérieux ne remettrait en cause les violences coloniales de masse»
Pierre-Yves Thienpont.

Entretien

D’une figure héroïque de la Belgique, Léopold II est devenu un personnage honni, symbole de l’exploitation coloniale dans ce qu’elle a de plus abjecte.

Quel fut vraiment le rôle du deuxième roi des Belges dans l’exploitation de l’Etat indépendant du Congo – reconnu comme sa propriété privée par les puissances mondiales à l’issue de la Conférence de Berlin, le 23 février 1885 ? Nous avons interrogé l’historien Pierre-Luc Plasman, collaborateur scientifique de l’Institut de sciences politiques Louvain-Europe et auteur de Léopold II, potentat congolais (Racine, 2017).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct