Les Suédois sceptiques face aux révélations sur l’affaire Olof Palme

Stieg Engström - ici, en 1986, devant l’entreprise où il travaillait -, décédé en 2000, était le principal suspect dans l’enquête sur l’assassinat d’Olof Palme. Mais la piste du «
loup solitaire
» suscite le scepticisme.
Stieg Engström - ici, en 1986, devant l’entreprise où il travaillait -, décédé en 2000, était le principal suspect dans l’enquête sur l’assassinat d’Olof Palme. Mais la piste du « loup solitaire » suscite le scepticisme. - EPA.

Il n’a pas fallu deux minutes après le début de sa conférence de presse retransmise sur internet pour que le procureur spécial Krister Petersson ne dévoile le nom de celui qui a abattu le Premier ministre suédois Olof Palme, le 28 février 1986, au centre de Stockholm, alors qu’il sortait du cinéma avec sa femme : « Cette personne est Stig Engström, plus connu sous le nom de “Skandia Man”. Comme il est décédé, j’ai décidé de clore l’enquête préliminaire ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct