Etats-Unis: les maux électoraux de Donald Trump

Donald Trump a le masque
: sa campagne en vue d’une réélection traverse une très mauvaise passe et sa cote est en chute libre dans les enquêtes d’opinion.
Donald Trump a le masque : sa campagne en vue d’une réélection traverse une très mauvaise passe et sa cote est en chute libre dans les enquêtes d’opinion. - EPA.

Quand les choses se gâtent pour Donald Trump, la réaction est toujours la même, puisée dans son ADN de promoteur immobilier new-yorkais : ruer dans les brancards, agiter le chiffon rouge, tout nier et ne jamais s’excuser et, surtout, dénoncer les complots que lui seul perçoit. Lui, et les adeptes du conspirationnisme à l’extrême droite. Le président américain a ainsi suggéré via Twitter que l’individu âgé de 75 ans bousculé par des policiers à Buffalo, dans le nord de l’État de New York, et victime d’un traumatisme crânien, était en réalité un agent provocateur, qui se trouvait là exprès pour inciter les représentants de l’ordre à commettre une bavure devant les caméras.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct