Des idées pour contrer la pénurie de professeurs

Une plus grande mobilité dans les carrières entre écoles et entreprises pourrait contribuer à combler les pénuries de profs.
Une plus grande mobilité dans les carrières entre écoles et entreprises pourrait contribuer à combler les pénuries de profs. - Bruno DALIMONTE.

Deux semaines de cours sur l’année… C’est, selon une récente enquête de la Fédération des associations de parents de l’enseignement officiel, en moyenne, le temps perdu par les élèves de secondaire en raison de la pénurie d’enseignants.

Après Marie-Martine Schyns (CDH) dans le précédent gouvernement, la ministre de l’Éducation Caroline Désir (PS) cherche des solutions. Ce qui n’empêche pas d’autres acteurs de réfléchir de leur côté. Ainsi, la Fondation pour l’enseignement – qui œuvre pour un rapprochement écoles-entreprises – met quatre propositions sur la table. L’organisme rassemble les fédérations de pouvoirs organisateurs et les unions patronales wallonne et bruxelloise.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct