Spike Lee, l’œil du Black Power

Spike Lee, lors de la cérémonie des Oscars en février. Un événement qu’il avait boycotté en 2016 pour protester contre l'absence de Noirs parmi les nommés.
Spike Lee, lors de la cérémonie des Oscars en février. Un événement qu’il avait boycotté en 2016 pour protester contre l'absence de Noirs parmi les nommés. - Reuters.

C’est l’histoire du retour au Vietnam de quatre vétérans afro-américains, partis à la recherche du corps d’un de leurs frères d’armes mort au combat et d’un trésor qu’ils avaient enfoui dans la jungle. Une fable mettant en exergue une réalité souvent oubliée : l’implication de la communauté noire dans cette guerre. Un film qui confronte aussi, et peut-être surtout, l’Amérique à son racisme structurel. Qui affirme haut et fort que « Black Lives Matter ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct