Valérie Glatigny: «Non, nous n’allons pas brader la réussite»

La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny.
La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny. - Pierre-Yves Thienpont.

ENTRETIEN

Dix sur vingt pour tout le monde ? L’Union syndicale étudiante, le Comac, l’Assemblée des étudiants de l’UCLouvain, le mouvement No one fails (personne n’échoue)… plusieurs milliers de jeunes réclament l’application d’une note administrative – un 10 sur 20 généralisé – pour sanctionner cette année académique pas comme les autres. Quitte à l’assortir de remédiations dans le courant de l’année suivante. De quoi faire bouger le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ? Nous avons posé question à la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny.

Cette réussite généralisée, ça restera un rêve d’étudiant ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct