Un deuxième «Super Tuesday», mais pas pour Marco Rubio...

© EPA
© EPA

Le jeu de massacre des primaires américaines, gangrenées par une violence suffocante, se poursuit ce mardi, à l’issue duquel un autre ex-favori pourrait jeter l’éponge. Laminé dans les sondages de son propre Etat, la Floride, par l’ouragan Donald Trump, le sénateur Marco Rubio passe le plus clair de son temps, désormais, à étouffer les rumeurs croissantes de «  jeter d’éponge

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct