Le coronavirus est-il sensible aux saisons ? Ce que les scientifiques savent

Le coronavirus est-il sensible aux saisons ? Ce que les scientifiques savent
AFP

L’idée avait émergé dès les premiers jours de l’épidémie de Covid-19 en Europe : et si le virus SARS-CoV-2 disparaissait avec l’arrivée des beaux jours, comme une vulgaire grippe saisonnière ?

Trois mois plus tard, la décrue générale observée sur le vieux continent en cette fin de printemps, ravive l’hypothèse d’une «saisonnalité» pour le nouveau coronavirus.

Plusieurs études

L’idée n’est pas farfelue pour un «virus respiratoire» et a même fait l’objet de plusieurs études parmi l’avalanche de publications scientifiques qui a accompagné la vague pandémique.

«De nombreux virus respiratoires sont saisonniers, comme celui de la grippe ou le VRS (Virus respiratoire syncytial, responsable des bronchiolites chez le nourrisson, ndlr)», observe l’épidémiologiste Antoine Flahault.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct